Tatoueur Paris, Niko specialiste du tatouage à Paris tattoo tous style de dessin tatouage


FR

UK

Tatouages (tatoo) et piercings font depuis longtemps l’objet de controverses chez les professionnels de la santé.

La déontotologie est comprise ici comme le respect de principes communs à tous les tatoueurs soucieux de pratiquer dans les meilleures conditions d’hygiène et de respect du client. Par son adhésion à ces principes, il participe de manière responsable à l’image de toute une profession. Les principes énumérés ci-contre se veulent une synthèsedes textes de références, issus de chartes d’associations professionnelles, de recommandations officielles en matière d’hygiène, et d’articles de presse. Ils ne constituent donc pas une référence mais plutôt une proposition destinée à être enrichie et modifiée… dans la mesure où aucun Code de déontologie “officiel” et commun à tous les tatoueurs français n’existe…

Definition :

Dans les principes suivants, est dénommé TATOUEUR celui – ou celle (tatoueuse) – dont la pratique de la dermographie artistique constitue l’activité principale, dans le respect des techniques et des critères d’usage acceptés par la profession. Il a choisi cette activité par passion, et non pour des raisons exclusivement lucratives. La dermographie est définie comme la technique qui permet de déposer des pigments dans la peau à une profondeur de 1 à 4 millimètres, en faisant pénétrer un groupe d’aiguilles plusieurs centaines de fois par minute.

Professionnalisme :

Chaque tatoueur est responsable de l’image de la profession toute entière. A ce titre, il se refuse à commettre tout acte ou toute parole de nature à discréditer les professionnels qui exercent le même métier. Il assure, dans la mesure du possible (compétence pour le motif demandé), un rôle de conseil auprès de ses clients et tâche de les réorienter, le cas échéant, vers un autre tatoueur. Dans tous les cas, il informe chaque client des risques et des précautions à prendre, ainsi que des règles élémentaires d’entretien du tatouage. Tout tatoueur répond aux éventuelles questions et/ou inquiétudes rencontrées pendant et après la cicatrisation du tatouage, et effectue sans frais supplémentaires les éventuelles retouches nécessaires. Éthique : Tout tatoueur se doit de refuser de tatouer (personnes et objets) : – un mineur, sans autorisation écrite de ses tuteurs légaux – toute personne manifestement sous l’emprise de drogues, alcool, ou autres psychotropes – toute personne… à la demande d’une autre (les candidats au tatouage sont volontaires) – un motif qu’il juge inesthétique – un motif qu’il estime ne pas pouvoir réaliser Principe de réserve : Tout tatoueur se réserve le droit de refuser de tatouer – toute personne présentant un risque en matière d’hygiène ou de santé – tout motif si son emplacement est de nature à porter atteinte à l’intégrité corporelle de l’être : notamment visage, mains, sexe… à l’appréciation du professionnel et dans le respect de la réglementation en vigueur.

Prévention des risques :

Tout tatoueur respecte les règles élémentaires en matière d’hygiène, notamment en suivant scrupuleusement les recommandations émises en matière de santé publique. Conformément à la réglementation en vigueur, il est interdit de fumer dans l’espace de travail du tatoueur. Les produits et matériels à usage unique – “un par client” – sont privilégiés.Tarification des actes : Dans la mesure du possible, un ordre de prix est indiqué pour les motifs proposés dans le studio, en fonction de la taille, de la complexité, et de la présence de couleurs. Un tarif horaire peut être défini. Dans tous les cas, un prix définitif doit être fixé avant que le travail ne soit commencé..